Maquilleur professionnel

Tours d’horizon

Le maquilleur professionnel dans le domaine du cinéma vise à mettre surtout en valeur des effets spéciaux (vieillissement, enlaidissement, etc.). Il peut être amené à utiliser des postiches ou autres artifices afin de créer l’effet désiré.

Avant le tournage et après avoir lu le scénario ou pris connaissance du projet, le maquilleur procède à plusieurs tests afin de trouver le maquillage adéquat. Pour certains rôles, il sera amené à effectuer des recherches documentaires.

Il peut suivre les directives du réalisateur, du metteur en scène ou créer lui-même un personnage en fonction de sa vision du rôle. Il doit toutefois tenir compte de l’éclairage, des couleurs du décor, de l’habillement et des coiffures des intervenants, des conditions de réalisation (temps, lieu, etc.).

Il travaille avec les teintes, les ombres et les lumières. Ses outils de travail sont les pinceaux, les crayons, la palette de fard, les pigments colorés, les fonds de teint ou encore le sang artificiel.

Tout au long du tournage, de la représentation ou du défilé, il effectue les retouches nécessaires et veille aux raccords entre les scènes. En fin de journée, il est présent pour le démaquillage.

Dans les grosses productions, dans les grandes chaînes de télévision ou sur les projets de grande envergure, le maquilleur fait partie d’une équipe et suit les directives du chef maquilleur.

 

 

Objectifs

Le programme de formation a pour but de développer les compétences et les capacités demandées au maquilleur afin de développer un sens artistique personnel et un sens de la création dans les techniques de maquillage tels que la création de blessures, la création de cicatrices et d’autres effets spéciaux destinés au cinéma et à la télévision. Dans le cadre de ce cours, l’étudiant fera la découverte et utilisera les produits de maquillage, par exemple le faux-sang, la cire, les colles, les solvants, les plastiques et le latex.

L’étudiant pourra ainsi apprendre de façon détaillée les pratiques professionnelles du métier de monteur son :

  • Connaitre et maitriser toutes les techniques liées au maquillage
  • Bonne connaissance du matériel, des propriétés des différents produits utilisés et des types de peau
  • Posséder des connaissances au sujet des dispositifs techniques (lumière, photo…)
  • Pouvoir effectuer des retouches rapidement et efficacement
  • Pouvoir définir et exprimer les attentes du client
  • Se tenir au courant de la mode, des styles et des évolutions des tendances
  • Connaître et appliquer les règles de sécurité et d’hygiène propres à la profession
  • Justifier des connaissances du secteur pour lequel il travaille
  • Se créer un réseau relationnel
  • Avoir une bonne résistance physique (stature debout prolongée, gestes répétitifs, allergies…).

 

 

Infos

L’école privilégie un apprentissage pratique c’est-à-dire « apprendre en faisant ». Dans notre cursus, l’étudiant sera impliqué dans différentes situations (fictives ou réelles) afin d’utiliser les compétences acquises en les faisant évoluer tout au long de sa formation.

L’enseignement sera dispensé par cycle d’apprentissage. Le cursus d’un cycle aboutira à la réalisation d’un projet. Le projet sera individuel (exposé sous forme écrite ou numérique) ou collectif.

Dans le cursus d’apprentissage de l’étudiant, le visionnage et le décryptage filmique, les travaux dirigés ou travaux accompagnés font partie intégrante de la formation.

La formation d’assistant réalisateur de films de synthèse s’articule autour de 5 cycles d’apprentissage (7 – 8 semaines par rythme scolaire) pour une année d’étude rythmée par des projets individuels ou collectifs.

La thématique est imposée par la direction des écoles. Elle peut se décliner aussi en projets libres. En abordant des thématiques aussi diverses que variées et en utilisant différentes techniques et procédures, l’étudiant devra disposer d’outils d’analyses précis, exprimer son émotion et éduquer son regard sur des séquences choisies dans les cinématographies de toutes les époques et de toutes les nationalités.

Le cursus permet d’approfondir l’apprentissage de la 3D et de la mise en scène (écriture, storyboard, réalisation).

L’originalité de notre approche est de permettre à nos étudiants d’appréhender, dès la première année, toutes les étapes de conception/réalisation d’un film d’animation afin d’amener progressivement nos étudiants à acquérir les compétences attendues pour travailler sur un long métrage. Notre enseignement est centré sur le travail en équipe.

L’organisation par cycle d’apprentissage (période) permet aux étudiants d’apprendre d’une manière inductive, en tirant des conclusions à partir de l’expérience vécue.

L’organisation modulaire permet le développement d’une approche des principes et des techniques des différents cours et ateliers: observation, écriture, introduction à la technique du plateau et analyse.

L’étudiant pourra ainsi appréhender de manière globale et créative les outils d’observation et la connaissance de la réalité ainsi que les spécificités et les qualités requises pour le travail en équipe.

En règle générale, l’évaluation sera effectuée tout au long de la formation (épreuves partielles, présence, participation, etc.). Chaque module d’un cycle d’apprentissage est couplé à un projet spécifique. Celui-ci sera acquis par la présentation d’une épreuve finale (ou une somme d’évaluations partielles).

La validation finale de chaque cycle correspond à l’acquisition d’au moins 80% des modules ainsi que l’obtention minimale de la mention « satisfaisant » pour que le projet de fin de cycle (période) soit validé par le collège des enseignants.

Nos partenaires peuvent vous proposer cette formation

 

Nos partenaires

Haut de page