Formation

Bruiteur de films


Début des cours

Cours du jour et du soir :

2016 : 1er septembre 2016 30-35 semaines de cours/an
2017 : 1er septembre 2017 30-35 semaines de cours/an
2018 : 3 septembre 2018 30-35 semaines de cours/an
2019 : 2 septembre 2019 30-35 semaines de cours/an
2020 : 1er septembre 2020 30-35 semaines de cours/an

Cours en ligne et Ciné-Junior : Tout au long de l'année

Cours d'été : Juillet et Août

Coût de la formation

Ecole de Genève et de Lausanne (en journée ou en soirée) :

  • A partir de CHF 290 CHF.- par mois

Formation à distance (mixte blended learning) :

  • A partir de CHF 95 CHF.- par mois

Ciné-Junior ou cours d'été :

  • CHF 950 CHF.-

Voir le détail des coûts : tarifs des formations

Voir dossier d'inscription : dossier d'inscription

Durée de la formation

Écoles de Genève et Lausanne (formation du jour ou du soir) :

  • 1ère Année Certificat sur 12 mois (jour) / 1ère Année Brevet sur 12 mois (soir)
  • 2ème Année Diplôme sur 12 mois (jour) / 2ème Année Certificat sur 12 mois (soir)
  • 3ème Année Bachelor sur 12 mois (Réalisation uniquement)
  • 4ème Année Master sur 12 mois (Réalisation uniquement)

Formations mixtes en blended learning :

  • Brevet sur 12 mois

Cours d'été :

  • 2 semaines, à raison de 5 heures par jour soit en Juillet ou en Août

Diplômes délivrés

Les titres délivrés par l’Ecole de Cinéma sont :

Formations du jour :

  • 1ère Année - Certificat professionnel
  • 2ème Année - Diplôme
  • 3ème Année - Bachelor (Réalisation uniquement)
  • 4ème Année - Master of Arts/Advanced Studies (Réalisation uniquement)

Formations du soir :

  • 1ère Année - Brevet
  • 2ème Année - Certificat

Formations en ligne (Formations mixtes en blended learning) : Brevet sur 12 mois

 

 

 


Tour d’horizon

Le bruiteur est la personne chargée de produire les bruits après le tournage et le montage de l'image d'un film. Son activité est le bruitage, l'un des métiers du cinéma. C’est une des étapes de la fabrication d'un film. Il se réalise en postproduction et, en général, après le montage définitif de l'image, dans des auditoriums spécialisés et équipés de différents sols, pour recréer les bruits de pas sur toutes les surfaces possibles ou d'autres accessoires.

Les bruiteurs recréent des sons concrets à partir d'objets hétéroclites qu'ils possèdent et accumulent, ainsi qu' à partir de leur corps.

La difficulté principale réside dans le fait qu'il faut souvent raccorder le son du bruitage avec un son réel enregistré pendant le tournage. La transition doit, en principe, ne pas s'entendre. 

On distingue deux types de bruitages:

Bruitages pour la VO (version originale), ce sont les bruitages rendus indispensables en cas de postsynchronisation des dialogues, ou rendus nécessaires notamment en raison des problèmes d'ambiance sonore pendant le tournage.

Bruitages pour la VI (version internationale), destinés à la version dite internationale, pour laquelle il faut rebruiter toutes les séquences ou parties de séquence dialoguées de la VO.

Objectifs

Le programme de formation a pour but de développer les compétences et les capacités nécessaires au bruiteur afin d’être capable de « fabriquer » de bruit en faisant du « sur mesure » de sons pour chaque plan ou séquence du film, du montage son et du design sonore, qui utilisent des sons de sonothèques, des sons d'ambiances enregistrés sur le tournage ou sur d'autres lieux.

Le son ajouté au bruitage peut être diégétique ou extradiégétique selon que le son est entendu par les personnages ou qu'il ne l'est pas (comme la musique de film par exemple).

L'étudiant pourra ainsi apprendre de façon détaillée les pratiques professionnelles du métier de monteur son :

  • Préparer le matériel et contrôler son fonctionnement (objets, instruments de musique) ;
  • Gérer, organiser et synchroniser la sonothèque - une bibliothèque de sons préenregistrés ;
  • Être capable de recréer artificiellement n'importe quel bruit (avec ses mains, pieds, bouche...) ;
  • Extraire et monter les prises de son sélectionnées ;
  • Préparer et suivre le mixage, synchroniser la bande Son/Image ;
  • Vérifier en permanence la qualité technique et artistique du « «bruit  ;
  • Réaliser les différentes copies jusqu'à la copie "standard", "antenne" ou "zéro".

Cursus

L’école privilégie un apprentissage pratique, c'est-à-dire « apprendre en faisant ». Dans notre cursus, l’étudiant sera impliqué dans différentes situations (fictives ou réelles) afin d’utiliser les compétences acquises en les faisant évoluer tout au long de sa formation.

L’enseignement sera dispensé par cycle d’apprentissage. Le cursus d’un cycle aboutira à la réalisation d’un projet. Le projet sera individuel (exposé ou sous forme écrite ou numérique) ou collectif.

Dans le cursus d'apprentissage de l'étudiant, le visionnage et le décryptage filmique, les travaux dirigés ou travaux accompagnés font partie intégrante de la formation.

Cette formation s’articule sur 5 cycles d’apprentissage pour une année d'études (entre 6 – 8 semaines par rythme scolaire) et autour de projets individuels axés sur une thématique imposée par la direction des écoles. 

 

 

Le cursus est caractérisé par des études de cas pratiques. La formation aboutira à l'élaboration par l'étudiant, futur bruiteur de film, d'un projet de dossier de réalisation d'un film (long ou court), qui tienne compte du directeur de production (établissement et suivi du budget), du réalisateur (gestion et mise en œuvre des moyens nécessaires au tournage) et du scénariste.

Dans la réalisation de chaque projet, qui se décline sous la forme de modules, il est procédé à des initiations théoriques et techniques qui seront couplées à des cours d’histoire et d'esthétique du cinéma et d’adaptation scénaristique.

Aspects pédagogiques

L’organisation par cycle d’apprentissage permet aux étudiants d’apprendre d’une manière inductive, en tirant des conclusions à partir de l'expérience vécue.

L’organisation modulaire permet le développement d’une approche des principes et techniques abordés dans les différents cours et ateliers: initiation pratique à l’image, au son, au montage, observation, écriture, introduction à la technique du plateau et analyse.

L’étudiant pourra ainsi appréhender de manière globale et créative les outils d’observations et la connaissance de la réalité ainsi que les spécificités et qualités requises pour le travail en équipe.

En règle générale, l'évaluation sera effectuée tout au long de la formation (épreuves partielles, présence, participation, etc.). Un module d'un cycle (couplé à un projet spécifique) sera acquis par la présentation réussie d'une épreuve finale (ou une somme d'évaluations partielles). 

La validation finale de chaque cycle d'apprentissage doit correspondre à l'acquisition d’au moins 80% des modules ainsi qu'à l'obtention minimale de la mention « satisfaisant » pour que le projet de fin de cycle soit validé par le collège des enseignants.

 

Inscription

Les inscriptions, dans la limite des places disponibles, seront prises soit pour une formation complète soit pour un cycle d’apprentissage. La période d’inscription est ouverte toute l’année. L’admission sera effectuée sur la base du dossier et du résultat de l’entretien avec le directeur des écoles.
 

L’inscription sera effective :

  • dès la réception du formulaire d’inscription et la convention de paiement remplis et signés par l’étudiant, ou par l’un de ses représentants légaux, et après avoir satisfait aux conditions d’admission ;
  • par le versement des frais d'inscription et de l’acompte à la signature de l’écolage.  

Condition d’admission:

  • être âgé de 17 ans minimum, sinon, une classe préparatoire peut être envisagée ;
  • être en possession de qualifications scolaires justifiant la fin de la scolarité obligatoire et disposer d’aptitudes spécifiques et d’une motivation prouvée pour les métiers du cinéma ;
  • la formation n’aura lieu que si un groupe de 7 personnes au minimum est constitué ;
  • l’étudiant est tenu de fournir une copie de son assurance responsabilité civile afin de bénéficier de l’équipement de l’Ecole de Cinéma.